Présentation

Qu'est-ce que la Recherche-Action?

 

C’est à Kurt Lewin (1890-1947) – psychologue américain, d’origine allemande, spécialisé dans la psychologie sociale et le comportementalisme – que l’on doit le concept de « Recherche-Action ».


La Recherche-Action est une méthode qui couple l’investigation des pratiques sur le terrain avec une action sur ses dernières. Il ne s’agit donc pas d’une recherche scientifique distante de la pratique, mais bien au contraire de faire une investigation ciblée et d’appliquer directement sur le terrain les probables améliorations de pratiques qui en découlent. Cette méthode demande une participation réflexive du plus grand nombre d’acteurs, afin de mettre en place des pratiques qui soient adaptées aux besoins du terrain. C’est pourquoi un certain nombre d’étapes se font avec la participation des collaborateurs, résidants, parents et proches.
La Recherche-Action se veut donc être une approche de recherche, à caractère sociale, associée à une stratégie d’intervention. Elle a pour origine des besoins sociaux réels et est menée « en milieu naturel de vie ».

La Recherche-Action à la Fondation Echaud


Suite à une formation- réflexion  avec le professeur Daniel Boisvert en 2009, la Direction a décidé de mettre en place un projet de Recherche-Action au sein de l'institution et de mandater un groupe pluridisciplinaire pour mener à bien ce projet. 
Au fil des années, le groupe de Recherche Action a mis en place une méthode de recherche permettant d’identifier les besoins concernant la communication des personnes accueillies. Les équipes éducatives, avec le soutien de ce groupe, travaillent ensuite à la création d’un outil concret afin d'aider la personne polyhandicapée à mieux se faire comprendre et à être mieux comprise de son entourage.
La collaboration avec la famille et les proches et le partage des observations parmi les différents accompagnants peuvent amener, suite à des observations rigoureuses, à la réalisation, par exemple, d'un lexique de mimiques, de gestes, de vocalises, etc., voire dans certains cas, à la mise en place d'autres outils de communication, tels que des cahiers de pictogrammes, de soutien gestuel, etc.
Cette méthode de recherche est expérimentée et réévaluée en continu dans l’optique de la rendre toujours plus systématique et rigoureuse.
Le Groupe de Recherche Action continue en parallèle ses réflexions pour améliorer ces outils et pour élargir le champ de recherche à d'autres aspects de l'accompagnement des personnes accueillies au sein de la Fondation Echaud.

Que va-t-elle apporter aux professionnels et aux personnes accueillies ?

  • Changement : modifier les comportements et les dynamiques vécues dans un groupe de vie.

  • Compréhension des pratiques : s’intéresser à la pratique professionnelle des différents acteurs sociaux.

  • Évaluation : remettre en cause, vérifier et évaluer la qualité de l’action ou de la pratique professionnelle.

  • Solution des problèmes : identifier un problème spécifique dans une situation donnée, élaborer des solutions adaptées.

  • Amélioration : améliorer la pratique professionnelle, améliorer une situation ou un système particulier.

Mots clés / Lignes directrices

Besoins : définis comme écart constaté entre ce qui existe maintenant et ce que l’on souhaiterait mettre en oeuvre.

Besoins sociaux : la recherche doit être ancrée dans le réel et s’intéresser à des comportements vécus plutôt qu’à des modèles  théoriques non expérimentés.

Milieu naturel de la vie : la recherche s’initie là où les problèmes se posent et où les dynamiques se vivent.

Mettre à contribution tous les participants à tous les niveaux : c’est à dire les principaux partenaires intéressés par le problème (professionnels, résidants,...).

Flexibilité : rien ne doit être fixé comme immuable d’avance, les partenaires et les situations du milieu évoluent, cherchent, observent et progressent en même temps, selon les événements.

Communication : avoir une communication systématique entre les personnes impliquées et cette communication se doit de respecter la liberté de toutes ces personnes.

Auto-évaluation : la Recherche-Action est une recherche qui s’autoévalue, c'est-à-dire que des vérifications et des modifications doivent être faites tout au long du processus afin de trouver une solution au problème de départ.

Contexte : tenir compte de l’expérience et fonder nos conclusions sur de l’observation (faits plutôt qu’opinions), faire des liens entre la recherche et le vécu.

 

En conclusion, la recherche action émerge généralement de problématiques de situations de malaises ou d’urgence sociale.